Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/11/2012

GEDEON 04

095.JPG

En fait qu'il dit Gédéon, les histoires d'amour sont des pièces de monnaie, elles ont deux faces, roulent, hésitent... Impossible de prédire quelle face va l'emporter...

Finalement, si cette histoire ne s'était pas terminée dans l'absurde et la violence (pas moi rassurez vous, je ne frappe pas les femmes...) j'aurais tendance à croire que c'était la plus merveilleuse des histoires d'amour... Alors, je vous la refais (brièvement) façon mélo, Arlequin, Barbara Cartland (que j'ai jamais lu, mais je devine...) :

On s'est rencontrés... Elle m'a tout donné, son amour, sa tendresse, son coeur, son corps... Sans rien me demander en échange... Elle avait quelques difficultés à remonter d'un passé trouble... Son mari, un brave type au demeurant, (je l'ai rencontré, génereux, travailleur, j'aurais pu être son ami, ...) la frappait de temps à autre... Un emporté, un coléreux au grand coeur, qui offrait des fleurs, pleurait à genoux pour se faire pardonner... En promettant qu'il ne recommencerait jamais... Il adorait ses enfants, ne leur refusait rien...

Moi, j'avais trente ans, qu'il fait Gédéon, des nanas de toutes sortes, des amours à la sauvette, bâclées, à l'emporte-pièce... Pas de quoi bâtir une vie... Tous mes amis trouvaient compagne... Je regardais à l'horizon et je ne voyais qu'un grand champ de solitude...

Et puis, quand j'ai compris la réèlle détresse de cette femme qui faisait écho à la mienne, à mes amours sans lendemain... Quand j'ai senti la générosité, la dévotion, le don de soi (de son corps, son coeur, sa tendresse, je répète pour ceux qu'auraient oublié) et bien, j'ai craqué, j'ai senti une communauté de destin...

C'est vrai que sans vouloir faire pleurer personne, qu'il fait Gédéon, ma mère ne m'a jamais pris par la main, jamais embrassé sur la joue ou le front, jamais pris sur ses genoux... Même si la vie n'était pas un calvaire, c'était un désert affectif.... Que je me suis empressé de quitter à l'adolescence pour la jungle des révoltes...

Et comme l'après-soixante-huit était là avec ses cortèges de manifs, ses flics qui demandaient qu'à recevoir des pavés et nous filer des coups de matraques, j'ai accompli comme des milliers d'autres mon destin de revolté : "Il faut tout détruire, ce qui restera sera le plus solide..."

Et puis, j'ai rencontré cette femme fragile, comme une petite fleur oubliée au bord du chemin... Je l'ai cueillie, prise en affection, mise dans un peu d'eau pour qu'elle refleurisse...

J'ai compris, j'ai senti, j'ai cru qu'au delà de la révolte, il existait autre chose de beau et d'insensé... L'amour... Le partage... la générosité... L'abandon... Le don de soi...

Nous nous sommes aimés, donnés, abandonnés l'un à l'autre... Et j'ai connu les premiers et les plus forts instants de tendresse que je n'avais jamais connus...

Ouf ! fait Gédeon...

Commentaires

J'ai bien peur que l'amour comme palliatif au mal-être ne soit voué au désastre.
D'abord s'aimer soi même, ou du moins se connaitre me semblerait plus positif.
Si c'est pour que chacun apporte dans la relation son sac à dos chargé de pierres , ça ne fait pas un demi sac à dos pour chacun , mais 2 sacs à dos pour les 2.

(je me permets de "resquatter", puisque je vois que ceux et celles qui me le reprochaient ne profitent pas de cette fenêtre de tir que je leur avais laissée ^^)

Écrit par : marion | 14/11/2012

Tout a fait Marion, je pense qu il existait une certaine vacuite dans les propos de Ginette qui laissait entendre que si j eliminais untel ou une telle...
A vrai dire je ne regrette pas de n avoir jamais cede aux pressions...
Vient qui veut... Et sont bienvenus ceux qui sont capables d assurer une presence sur le long terme...
Meme si je respecte Ginette pour son honnetete, je pense qu elle est influencable et dependante de ses amities et opinions anciennes...
Il n est pas donne a tout le monde d avoir une grande liberte d opinion et d etre capable de se remettre en cause...
Ginette me donne l impression que le dernier (de ses amis) qui parle a toujours raison...
En tous cas Marion, je peux vous dire que vous m avez fait forte impression lors de notre rencontre quecje raconterai si vous le permettez et que vous etes plus que jamais "open bar" avec Kris, que j aimerais rencontrer egalement...
Il faudrait donc qu on prevoit une rencontre a trois :-)

Écrit par : puzzle | 14/11/2012

oh pinaise...
elle se lâche ginette chez Akela :-)
Quand à lui..... un vieux loup vous dis je pelé et aux canines usées . Qui veut encore impressionner . Il me fait pitié , je ne sais pas pourquoi , mais il me fait pitié. Je t'assure puzzle son discours est pathétique.
Quoique , faudrait pas approcher trop prés . il pourrait essayer de claver la main qui lui donne à manger.
claver : expression sétoise que je traduirai si besoin est ^^

trêve de plaisanterie :
en ce qui concerne ginette je trouve que c'est dommage .
dommage avec l'énergie qu'elle a et la longue vie derrière elle , par courtoisie nous ne parlerons pas de son âge - qu'elle ne fait pas d'ailleurs-, elle soit toujours aussi rigidifié dans ses certitudes manichéennes .
A la lire on dirait une ado qui sait tout , et qui n'arrive à communiquer qu'avec sa "meute" qui pense et agit en tout point comme elle .
Je vois ma maman qui plus jeune avait des idées bien arrêtées sur tout , en vieillissant a mis de l'eau dans son vin et fait beaucoup plus la part des choses avant de ranger les actes et les gens du côté noir ou du côté blanc. elle a ajouté , et c'est tout à son avantage une bonne dose de "recul" apporté par l'expèrience , qui lui a fait ajouter une large palette de différents gris à ses opinions;


c'est ce qui a mon sens devrait être l'apanage de l'âge

Écrit par : marion | 14/11/2012

Marion, c etait un exercice de conjugaison, remplace tous les "vous par tu"... J etais pas bien reveille... :-)

Écrit par : puzzle | 14/11/2012

Beau texte Puzzle et qui illustre pourquoi lorsque l' amour ( ou son illusion ) est partagé combien c' est magnifique et ça illumine toute une vie.

Gédéon semble avoir compensé l’indisponibilité affective de sa mère auprès de cette femme ( mariée ?) chez qui il a trouvé cette tendresse dont il a tant été privé.

"Il faudrait donc qu on prévoit une rencontre à trois"

c' est Ok pour moi et avec plaisir .

Écrit par : Kris | 14/11/2012

Tu ou vous ça ne me dérange pas
tu c'est plus amical , vous c'est plus "Vieille France !
Les 2 me sieds ( zut comment ça s'accorde ?
Tu peux raconter .oh la la je sens que tu vas te moquer de mon sens de l'orientation :-)
Tant pis j'assume

ok aussi pour se rencontrer . A partir de lundi en 15 je suis dispo
soit chez moi à sete ? Mais c'est petit
ou pourquoi pas un couscous chez toi ? Avec participation aux frais bien sur . On sait ce qie c'est d'être jeune papa ! :-)

Plutot pas le week end où je me consacre habituellement à mes occupations "jardinistiquo-tarnaises"

Écrit par : marion | 14/11/2012

Tout depend ou habite Kris, un couscous chez moi c est pas probleme, je vois juste avec Samira, par contre on va pas faire des comptes d apothicaires, il suffit que l un amene a boire, l autre le dessert et nous le couscous...
Si c est chez Marion, car plus pres pour Kris on peut aussi amener le couscous... Ca se rechauffe je crois,,, je demande a Samira :-)

Écrit par : puzzle | 14/11/2012

Je laisse le choix du lieu à Marion ;je ne suis pas disponible jusqu' à fin novembre donc pour la date début décembre serait très bien.

Écrit par : Kris | 14/11/2012

chez moi c'est petit( mais joli :-))) . si tu amènes lila elle va tourner comme un lion en cage j'ai peur.
je m'occupe des boissons avec plaisir.
debut decembre ça me va .

un midi ou un soir ?

Écrit par : marion | 14/11/2012

Invitez Utop, il vous fera la macaronade !

Écrit par : vérité | 15/11/2012

Pour le verbe "sied" je suis PAS sur qu il y ait un pluriel, y a des verbes comme ca, orphelins...

Écrit par : puzzle | 14/11/2012

Marion,
je viens de lire ta petite description du vieux loup pele... c 'est tres drole... oui il me fait la même impression,
et c'est dur de tirer sur les ambulance... "la vieillesse est un naufrage " disait... c' est pourquoi je me retiens dans le "akela-bashing" du genre "ah ! quel caca qu'est la, akela!" ( a dire sept fois, exercice pour les orthophonistes...)

je fais aussi cette reserve sur Ginette, qui merite mieux que ce zozo la, mais c'est son choix, sans doute le fait-elle aussi un peu par pitie... il y a du gedeon dans ginette ;-)) a prendre en pitie tous les chiens peles, les loups galeux...

mais c'est vrai que ce con-là, vous lui filez un os, y vous mordrait la main...
et menteur en plus...

Écrit par : puzzle | 14/11/2012

Marion, et franchement ses histoires c'est a mourir d'ennui, a grimper aux rideaux, a se pendre au lustre... si un jour j'ecris des histoires pareilles prevenez moi... cachez mon ordi... faites oeuvre de salubrité publique...

kris, je crois que la femme de gedeon etait deja divorcee qd il la rencontre, en tous cas separee

Écrit par : puzzle | 14/11/2012

ok , puzzle je promets . Je te previendrai
C'est vrai que c'est indigeste . je ne suis jamais arrivée à en lire une en entier .
Même quand il dit du mal de toi .... c'est d'un ennui.
Je préfère le style de ginette . C'est plus enlevé !
:-)

Écrit par : marion | 14/11/2012

Oui Ginette a de l humour... Meme si ses opinions sont indeboulonnables...

Écrit par : puzzle | 14/11/2012

Les commentaires sont fermés.