Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/11/2013

LA TENTATION DU CHAOS...

François Duvallier dit "Papa Doc", Président d'une Nation pluri-ethnique et francophone, Haïti, instaura pour masquer l'échec de sa politique économique, une milice, les "Tontons Macoutes", organisa le chaos, criminalisa et traqua les opposants.

Evidemment Haïti, société pauvre, instable et violente, ne saurait être comparée en tous points à la société française...

Cependant, ce qui est une violence policière brutale dans un pays du tiers monde, peut trouver son équivalant dans une démocratie (ou qui se dit telle) par des formes d'inquisitions institutionnelles ou médiatiques...

Duvallier utilisa sciemment les trois composantes culturelles de la société haïtienne ; blancs, mulâtres et noirs, (blacks-blancs-beurs?) les instrumentalisa, les dressa les unes contre les autres...

S'appuyant sur de faux ou réels incidents racistes, toujours à sens unique, négligeant les attaques dans l'autre sens, il organisa les violences inter éthniques qui débouchèrent sur d'odieux massacres...

Je sais que les médias français sont  trop honnêtes et trop indépendants du pouvoir pour se prêter à ce genre de manipulation... Ce qui est arrivé à Haïti, n'arrivera pas en France... Même si ici ou là, on pourrait croire que la violence qui gangrène certains quartiers, celle qui explosa dans les banlieues d'une façon inouie, donnant au monde entier le spectacle d'une France dévastée, n'avait rien à envier à Haïti...

Comprenne qui voudra...

Commentaires

Manipulations...
C'est curieux, ces sondages qui nous annoncent que les Français souhaiteraient la fin des actions des "Bonnets rouges"...Je me souviens des mêmes sondages ou les Français souhaitaient la fin des manifs contre le mariage gay...
Curieux tous ces reportages ou la France serait devenue raciste...
Curieux toutes ces programmations TV sur le service public concernant la France de Pétain...Curieux la programmation de ce téléfim ce soir sur France 3 "le doux pays de mon enfance", très bon téléfilm mais déjà vu à maintes reprises...
Curieux, l'ampleur prise par les propos déplacés à l'encontre de Taubira et les tags sur une permanence PS...
Vous avez dit manipulation? Non je ne crois pas...

Écrit par : michel | 09/11/2013

Michel, on peut imaginer que les bonnets rouges eux memes repondent oui a la question, puisqu ils souhaitent obtenir satisfaction... :-)

Écrit par : puzzle | 09/11/2013

oui , nous sommes tous manipulés et voila comment et pourquoi:


> 1/ La stratégie de la distraction
> > > > > > Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la
> > > > > > diversion consiste à détourner l’attention du public des
> > > > > > problèmes importants et des mutations décidées par les élites
> > > > > > politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de
> > > > > > distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de
> > > > > > la diversion est également indispensable pour empêcher le public
> > > > > > de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les
> > > > > > domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la
> > > > > > neurobiologie, et de la cybernétique.
> « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes
> sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public
> occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme
> avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres
> tranquilles »
> (Le foot, les jeux olympiques, Johnny, etc.) ["Panem et circenses"
> "Donnez leur du pain et des jeux !"].
>
>
>
> 2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions
> > > > > > Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ».
> > > > > > On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour
> > > > > > susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit
> > > > > > lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire
> > > > > > accepter. Par exemple: laisser se développer la violence
> > > > > > urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le
> > > > > > public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la
> > > > > > liberté.
> (Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal
> nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services
> publics.).
>
>
>
> 3/ La stratégie de la dégradation
> > > > > > Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer
> > > > > > progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est
> > > > > > de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement
> > > > > > nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années
> > > > > > 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité,
> > > > > > délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent,
> > > > > > autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils
> > > > > > avaient été appliqués brutalement.
> (Baisse des retraites et allongement de la durée du travail).
>
>
>
> 4/ La stratégie du différé
> > > > > > Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est
> > > > > > de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en
> > > > > > obtenant l’accord du public dans le présent pour une application
> > > > > > dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un
> > > > > > sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort
> > > > > > n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a
> > > > > > toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux
> > > > > > demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin,
> > > > > > cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du
> > > > > > changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera
> > > > > > venu.
> (Augmentation importante de la pression fiscale).
>
>
>
> 5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge
> > > > > > La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent
> > > > > > un discours, des arguments, des personnages, et un ton
> > > > > > particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant,
> > > > > > comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un
> > > > > > handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur,
> > > > > > plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse
> > > > > > à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en
> > > > > > raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine
> > > > > > probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens
> > > > > > critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de «
> > > > > > Armes silencieuses pour guerres tranquilles »
> (Les français sont trop gros, trop gros, trop gros,.. Les boissons sucrées
> sont surtaxées : nous les paierons plus cher).
>
>
>
> 6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion
> > > > > > Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour
> > > > > > court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique
> > > > > > des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel
> > > > > > permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y
> > > > > > implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des
> > > > > > comportements
> (La terre se réchauffe dangereusement du fait des seules activités
> humaines (sic), ce sera terrible pour nos enfants : les carburants sont
> encore plus taxés).
>
>
>
> 7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise
> > > > > > Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les
> > > > > > technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son
> > > > > > esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes
> > > > > > inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le
> > > > > > fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des
> > > > > > classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les
> > > > > > classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour
> > > > > > guerres tranquilles »
> (80 % des élèves des universités ou des grandes écoles sont issus des
> classes moyenne ou supérieure).
>
>
>
> 8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité
> > > > > > Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête,
> > > > > > vulgaire, et inculte
> (Facile, voir certaines émissions de TV particulièrement populaires).
>
>
>
> 9/ Remplacer la révolte par la culpabilité
> > > > > > Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son
> > > > > > malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses
> > > > > > capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter
> > > > > > contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et
> > > > > > culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des
> > > > > > effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de
> > > > > > révolution !...
> (Vous êtes au chômage par manque de formation, suivez un stage et tout ira
> mieux).
>
>
>
> 10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes
> > > > > > Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la
> > > > > > science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du
> > > > > > public et celles détenues et utilisées par les élites
> > > > > > dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie et la
> > > > > > psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une
> > > > > > connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et
> > > > > > psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu
> > > > > > moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que
> > > > > > dans la majorité des cas, le système détient un plus grand
> > > > > > contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les
> > > > > > individus eux-mêmes.
> ( Pourquoi croyez-vous que les grands politiques utilisent et payent
> largement des instituts importants des sciences humaines ou des grandes
> sociétés de publicité ce qui revient au même).
>
>

> Peu importe la couleur politique >

Écrit par : santillanna | 10/11/2013

Superbe plaidoyer Santillana ( tu es 'Toujours' ce fameux 3 Mâts !!!!),c'est dommage que tu te sois 'Féminisé' :=))
Pour redevenir sérieux (cela m'arrive ....Parfois..) ,je suis d'accord à 90% de ce que tu viens d'écrire mais je crains que nous ne soyons assez nombreux et influents pour changer cette tendance inquiétante .
Les médias ont pris trop d'importances et c'est eux qui font la pluie et le beau temps pour des simples besoins de puissance et du fric qui va avec .....Amen

Écrit par : utopjim | 10/11/2013

Utop, je croyais que tu avais ete kidnappe... J espere que as pas trop ensor-saoulé tes ravisseurs pour qu ils te relachent sans rancon... Peut etre meme ont ils paye pour qu on vienne te chercher... :-)
Tu es la solution a la prise d otage... :-)
Il faudrait en parler a Francois Normal...

Écrit par : puzzle | 10/11/2013

J'aime quand tu fais l'Humour !!! Tant que que tu ne cries pas trop fort :=))
Je suis un peu réactif car occupé . Vendredi , j'ai finalisé un reportage un reportage qui va paraitre sur un magazine mensuel où je présente 4 Cocktails et 4 préparations avec les recettes détaillées .Il y aura de grandes pages (grand format à plein de photos)
A côté de cela , je prépare un article d'une trentaine de pages pour la Société d'études Historiques et Scientifiques de Sète et de sa région .
Avec tous les documents d'époque fin du XIX ième siècle que je dispose il me faut tout mettre en place , c'est autre chose que toutes ces histoires dont on nous rabat les yeux et les oreilles à longueur de temps .

Écrit par : utopjim | 10/11/2013

Je vois que tu es un homme optimiste, occupé et comblé...

Écrit par : puzzle | 10/11/2013

Les commentaires sont fermés.