Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/04/2014

GOUVERNEMENT VALLS... LA GRANDE ILLUSION...

Gagner du temps est le seul argument des débiteurs insolvables, des locataires indélicats, des gouvernements impuissants... L'illusion du changement donne un répit de quelques mois, avant que la réalité ne vous rattrape, ne vous explose en pleine face....

Que fera Valls... De l'esbrouffe... Je vous donne rendez vous dans six mois... Peut-être aurez l'occasion de relire cette note... Déficits, exportations, emplois, impôts, délinquance, rien ne changera sinon en pire... Beaucoup d'effets d'annonce, pas de résultats...

Alors il est urgent d'attendre, dans son fauteuil comme un pêcheur à la ligne, un jardinier fataliste... Le ver est dans le fruit et le fruit tombera... Nous aurons juste perdu quelques mois de plus pour redresser la France... Alors que l'Italie, la Grèce et l'Espagne entament la reconquête...

L'information au quotidien sera un tissu de mensonges, un rideau d'illusions... Et la réalité une espèce de tir aux pigeons, chaque semaine apportera son lot de nouvelles catastrophiques... Chômage, agressions, licenciements, impôts, régression des libertés publiques...

On essayera de faire porter le chapeau aux mauvais esprits, aux mairies et aux élus FN, mais ils sont si peu nombreux que ça ne prendra plus... La France va se perdre, souffrir encore et n'accouchera d'un nouveau système que dans la douleur...

"Alea jacta est" disait César, le vainqueur des Gaules brouillonnes, bavardes et querelleuses avant d'entamer sa marche victorieuse...

Commentaires

On aimerais Puzzle que pour la France chaque ligne de ton billet soit fausse.Hélas j'approuve chacune d' elles compte tenu des nouvelles que nous envoient chaque jour le réel.

La stratégie de "gagner du temps" me fait penser au fameux " encore cinq minutes monsieur le bourreau".

Enfin s' agissant de l'Italie, la Grèce et l'Espagne et de leur renaissance je suis assez réservé notamment de leur appartenance à la zone euro.

Écrit par : kris | 08/04/2014

lire "nous envoie"désolé!

Écrit par : kris | 08/04/2014

Tu es parfaitement excuse... :-) cette faute me guette souvent...

Écrit par : puzzle | 08/04/2014

Tu as raison Kris, l euro est un boulet pour la competitivite des entreprise... Je pensais plus a la reduction des deficits publics, comme ont su le faire, l islande, le canada, l irlande et semble t il plus recemment l italie, l espagne et mm la grece... Qui est cas d ecole... Plus douteux...
L allemagne, la suede et tous les pays actuellement prosperes et dynamiques se sont livres a cet exercice de reduction drastique des depenses avec un certain succes... Il y a dix ou vingt ans deja...
Si Manu s y colle, on sera les bons derniers... Mieux vaut tard que jamais, mm si j ai un doute sur les resistances des interets particuliers...des corporatismes et des interets politiciens, des elus locaux, des barons des departements et regions... Et de la manne distribuees aux associations, lobbies, comites, commissions...

Écrit par : puzzle | 09/04/2014

je sais pas pourquoi mais pour une fois je pars optimiste. Le gouvernement gouverné par Ayrault m'indignait profondément. Valls... Je sais pas... Je lui laisse l'avantage du doute

Écrit par : riekl | 09/04/2014

A supposer que le premier ministre fasse ce qu’ il dit j’ observe que la plupart des mesures annoncées sont en fait repoussées à beaucoup trop tard :certaines qui vont dans le bon sens concernent l’ horizon 2017 ( diminutions du nombre des régions ) ou 2020 ( passage de l’ impôt sur les sociétés de 33% à 28 % et suppression des départements).

En fait, le défaut de la boîte à outil socialiste fut-elle confiée désormais à un « manuel » est qu’elle est socialiste. Le gouvernement Walls croit avoir trouvé la formule qui va contenter tout le monde , les entreprises et les ménages : " moins de cotisations sur les salaires" mais " autan de dépense publique pour soutenir l’économie « .

Forcément ça ne marchera pas car les entreprises françaises partent tellement de bas ( leur taux de rentabilité est de 20% alors que chez les allemands c’ est 40% ).Donc la plupart devront reconstituer au préalable leurs trésoreries avant d’ embaucher. Donc le chômage continuera malheureusement d’ augmenter. Je suis aimable je raisonne sans tenir compte des contraintes du code du travail qui dissuadent l’ embauche et de la zone de l’ euro trop fort qui pèsent sur le carnet de commandes des entreprises.

Enfin,on amuse la galerie en parlant d’ austérité budgétaire car en réalité, la dépense publique a continué en 2013 comme en 2012 de déraper : on est à 2000 milliards de déficit ! la part des dépenses publiques sur le PIB en France a pulvérisé un record historique en s’élevant à plus de 57,1 % en 2013 contre 56,7 % en 2012.En outre ,j’ estime que s’ efforcer de ramener le déficit du budget de 4,1 à 3 % pour 2015 ce n’ est pas de l’ austérité puisque c’ est toujours continuer à dépenser plus que ce que l’ on gagne. Or, déjà Hollande qui se dit optimiste sait qu’ il n’ y arrivera pas c’ est pourquoi il a envoié deux ministres négocier un nouveau délai avec la commission européenne

Écrit par : kris | 09/04/2014

Riekl,
j aimearis partager votre optimisme... Ce qui nous interesse avant tout ici, c est que la France aille mieux... Et comme disait Mao "peu importe qu un chat soit noir ou blanc, pourvu qu il attrape les souris..."
Mais je partage les doutes de Kris... Trop de lourdeurs, d interets particuliers, de notables, de politiciens accroches a leurs interets, leur siege... Trop de clientelisme dans les regions et la fonction territoriale qui est un goouffre... Au service des barons regionaux... Presque des feodaux...
Manu est probablement honnete et courageux... Mais a moins de renverser la table, je doute qu il bouge les lignes...
Et cette reforme des regions et du travail facile a mettre en place est repoussee a trop loin...
Un exemple ; Je crois que le code du travail francais est huit fois plus epais que celui des allemands... Qui font pas les choses a moitie...

Écrit par : puzzle | 09/04/2014

Rendons Puzzle à César ce qui est César.

Mao en bon idéologue marxiste ne croyait qu' au chat " communiste" d' une seule couleur ( rouge ! ) celui qui attrape si peu de souris.

La phrase est de Deng Xiaoping considéré comme étant à l'origine du développement économique de la Chine actuelle.Elle a été comprise à l' époque par les chinois comme le feu vert donné par le pouvoir communiste à la libre entreprise.

Écrit par : kris | 09/04/2014

Merci pour cette precision Kris... On n est jamais assez exigeant avec la culture...

Écrit par : puzzle | 09/04/2014

Les commentaires sont fermés.