Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/04/2014

AGRESSION DU METRO DE LILLE... LA FAUTE A QUI...

L'agression d'une jeune mère de famille dans le métro de Lille soulève une polémique... Traitée de pute, menacée de viol en réunion, "une tournante" que ça s'appelle dans les quartiers, son calvaire a duré une demie heure dans l'indifférence générale...

Le jeune Abdelnour, dont le prénom pourrait signifier "au service de la lumière", a été condamné à une peine de prison inférieure à deux ans qu'il devrait théoriquement effectuer en travaux d'intéret général, selon la bonté des lois Taubira... Un peu de jardinage le matin, s'il ne se foule pas un pouce, ce qui l'autoriserait à bénéficier de soins et d'un congé au frais de la sécu... Croisant probablement sa victime qu'il pourra à nouveau siffler et insulter comme des milliers de jeunes désoeuvrés le font chaque jour dans les rues ou aux terrasses des cafés... Ma femme en est régulièrement la victime...

Or, les médias, ont décidé que l'indifférence des passagers, portait la responsabilité de cette agression... Disons pour faire court que les français seraient des lâches... C'EST TOUJOURS LA FAUTE AUX FRANCAIS...

Je crois cependant me souvenir que l'an passé, deux honnêtes citoyens sont intervenus... L'un pour arrêter le jeune braqueur d'une épicière a été tué sans qu'on lui décerne la légion d'honneur, pourtant abondamment distribuée... L'autre pour flinguer le jeune braqueur qui venait de dévaliser sa bijouterie à Nice, il a subi le calvaire d'une mise en doute de son état de légitime défense et a dû de toutes façons plier boutique...

On pourrait multiplier à l'infini les exemples où d'honnêtes citoyens ont été mis en accusation après avoir voulu protéger, qui sa femme, ses enfants, sa maison, un voisin, une jeune fille agressée dans la rue... Blessant ou tuant parfois l'agresseur, quand ce n'est pas le brave citoyen qui est lui-même blessé ou tué... Ne méritant au mieux que quelques lignes dans les journaux... Et se faisant parfois accuser de racisme si l'agresseur a des origines...

J'ai idée que si la justice (même s'il faut saluer la décision du juge qui a demandé un an et demi ferme)... Que si la police, les politiques, les médias envoyaient des signaux forts aux voyous... (Abdelnour, s'il n'a pas la nationalité sera-t-il explusé... J'en doute...), ils ne se croiraient pas autorisés a insulter, menacer, agresser les femmes dans la rue...

J'ai idée que si la police et la justice étaient dotés de moyens supplémentaires, et encouragés a réprimer fermement la délinquance, ce qui est leur boulot, les français se sentiraient fondés a intervenir davantage pour protéger les victimes d'agression...

J'ai idée que si les médias ne culpabilisaient pas les français accusés de racisme dés qu'ils se plaignent de la délinquence...

J'ai idée que les français ne sont pas si bêtes, ni lâches que ça, puisqu'ils ont choisi la seule réponse efficace et intelligente qui soit pour lutter contre la délinquance et la déliquesence de la socièté... LE VOTE FRONT NATIONAL...

Commentaires

Totalement avec vous et ce n'est pas la première fois !

Écrit par : Savall d'Arvo | 26/04/2014

Addelnour! S'il n'a pas encore la nationalité française,il ne tardera pas à l'avoir.Faîtes confiance à Manu.Après on nous dira que ce sont les français les délinquants.D'ailleurs voyez plutôt la chasse très bien organisée qui est engagée en direction de tous les délinquants de la route(enfin bien sûr ceux qui peuvent payer!)On nous culpabilise en nous accusant d'être des criminels de la route.Pendant ce temps,les autres courent.Marre,il y en a marre de ces politicards de gauche qui ne voient qu'une chose:faire entrer sur notre territoire des ******* assoiffés de justice sociale et qui viennent chez nous pour manger les derniers bouts de pain qui nous restent.Tout çà pour assurer leur élection et imposer un système socialiste,qui par bien des points s'apparente au bolchevisme tel que l'a connu l'URSS il n'y a pas si longtemps.

Écrit par : coluche | 26/04/2014

jamais le vrai Coluche n'aurait tenu des propos aussi écoeurants ! cette usurpation est une grossière erreur !

Écrit par : bourrel | 03/05/2014

Jamais le vrai bourrel, l inspecteur bourrel des cinq dernieres minutes, n aurait tenu des propos aussi absurdes...
Coluche, dieu ait son ame, etait un iconoclaste, il traitait les fonctionnaires de faignants et a meme gifle un syndicaliste... Les journalistes et les politiciens de gros menteurs... Tout le monde en prenait pour son grade...

Écrit par : puzzle | 03/05/2014

Commissaire bourrel...raymond souplex...

Écrit par : puzzle | 03/05/2014

Savall,
je crois que vous etes le Savall qui avez une plume en or, merci de votre visite, je m honore de votre commentaire...

Coluche,
Pour les etoiles... Je suis entierement d accord avec ce que vous dites, mais n oubliez pas que des dizaines officines communautaristes epient les blogs de ceux qui aiment et defendent la France en cherchant le moindre pretexte pour les fermer... Vous savez que nous vivons sous un regime de censure, de dictature intellectuelle, d oppression, ne leur donnons aucun pretexte, soyons plus malin qu eux... Merci de me comprendre...

Écrit par : puzzle | 26/04/2014

Puzzle la femme violée n' a en réalité été victime que d' un " sentiment de viol ". Comment punir l' auteur d' un "sentiment de viol" ?

On peut faire le même constat hallucinant du laxisme judiciaire en Belgique oû le viol d’ une femme représente également peu de chose pour certains juges.

C' est ainsi que le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné en avril 2014 i un chauffeur de taxi originaire de Gand à deux ans de prison avec sursis pour avoir violé une étudiante alors qu'il la ramenait chez elle ; le lien est ci-après :

http://www.rtl.be/info/belgique/faitsdivers/1086563/un-chauffeur-de-taxi-condamne-a-deux-ans-de-prison-pour-le-viol-d-une-etudiante

Quand le viol n’ est pas minoré par un juge il peut être tû par les médias comme dans l’ affaire récente du viol à Evry d’une jeune fille de 18 ans par des voyous .

Détail sur les violeurs qui peut expliquer ce silence médiatique : ils sont mineurs et connus-des-services-de-police-et-de-la-justice: deux sont âgés de 13 ans, un de 15, le quatrième de 17. Trois frères turcs, un Marocain. Signes particuliers : l’aîné, 17 ans, a été rendu à la liberté six mois plus tôt après avoir purgé les deux tiers d’une peine de deux ans d’emprisonnement à la suite d’un viol commis sur le fils d’un sous-officier de gendarmerie. Libéré sans contrôle. Le voilà récidiviste. Deux autres ont déjà été interpellés pour vol avec violences. Quatre agresseurs, trois récidivistes — mineurs !

Lors de leurs interrogatoires, les mineurs n’auraient pas formulé le moindre remords. Au contraire, ils ont exprimé leur haine : oui, ils n’auraient pas touché la jeune fille si elle avait été turque ; oui, ils l’ont agressée parce qu’elle était française et que « les Français sont tous des fils de pute ».

Écrit par : kris | 27/04/2014

Kris,
Il est assez etonnant que cette affaire n ait pas fait la une des medias...

Écrit par : puzzle | 27/04/2014

De même que celui des féministes sur la question !

Peut être parce que cela implique l’ idée de punir les auteurs ( pardi des victimes-de la-société ) et que ça c’ est pas possible pour une âme humaniste et progressiste.

Par ailleurs certaines féministes sont occupées à des choses plus essentielles telles que

combattre le harcèlement de rue…. Des membres du collectif » #stoptharcelementderue « ont manifesté à Paris pour dénoncer le harcèlement qui sévit chaque jour dans les rues de la capitale.

Ces dernières pensent combattre efficacement le harcèlement de rue au moyen notamment d’ affiches précisant : « Je ne suis pas ta jolie », « ma mini-jupe ne veut pas dire oui » ou « me siffler n’est pas un compliment ».

Leur objectif est de créer des « zones sans relou » ( sans hommes ayant ces comportements « lourds ») grâce à « des mesures concrètes peuvent permettre de réduire le phénomène, avec une pédagogie qui permette à terme un changement des mentalités «.

Chez les humanistes autoproclamés on ne punit pas ( ça c' est les méchants ) on fait de la pédagogie.On s' imagine que si on est gentil avec celui qui ne l' a pas été ce dernier le sera!

Écrit par : kris | 27/04/2014

Bien sur, g vu un reportage sur le sujet... Malgre le floutage... Ca ne trompait personne... Et la journaliste a qui on demandait le profil moyen, citait, celui d un pepe pervers, qui doit representer une minorite detestable certes mais totalement hors sujet... Evacuant la realite sociologique et culturelle du phenomene en pleine explosion... En niant les causes on est sur de rien soigner du tout......

Écrit par : puzzle | 27/04/2014

Oui mais veut-on soigner ? that is the question.

Écrit par : kris | 27/04/2014

Les commentaires sont fermés.